surdouement-orleans.com   


  psychotherapeute-orleans.fr

 

  PRESTATIONS

 

  Bilans,  Tests,  QI  et  Thérapies

 Difficultés scolaires et apprentissage

   Surdouement  :  définitions

 



AUTRES  SITES

 

  Sites  sur  le  surdouement

  Site :  psychotherapeute-orleans.fr

  Site :  psychologue-orleans.fr

 


 

 

 Présentation

Caractéristiques des personnes surdouées

Définitions : Quotient Intellectuel, surdouement

Y a-t-il un droit pour les enfants surdoués ? Bibliographie et documentation

Etat de la recherche, articles et rapports

ACCUEIL

     

 

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Nous allons dans cette page expliciter ce qu'est le "quotient intellectuel", le "surdouement", les différents tests qui peuvent le mettre en évidence, et d'autres détails qualitatifs et techniques que certains ou certaines d'entre vous voudrez préciser.

 

Un certain nombre de ces éléments figurent déjà dans les sites et les ouvrages spécialisés sur le sujet, et il se peut que cela soit une redite pour certains ou certaines d'entre vous.

 

Je m'efforcerai donc de rappeler l'essentiel et d'insister sur les points qui me semblent importants, soit parce qu'ils sont encore méconnus, soit parce qu'ils peuvent paraître un peu plus complexes pour des non professionnels.

 

Je n'ai commencé que récemment à rédiger cette page et  la complèterai dès que possible, afin de répondre à vos attentes et à vos questions. Soyez patient(e)s.

 

Voici ce que vous trouverez maintenant ou ultérieurement dans cette page, qui sera complétée au fur et à mesure :

 

 

-  Qu'est ce que le "Quotient Intellectuel"  ?

-  Qu'est ce que l' "AGE MENTAL " et comment évolue-t-il ?

-  Qu'est ce qu'un enfant dit  " intellectuellement précoce " ?

-  Qu'est ce qu'une personne dite "surdouée" ?

-  Existe-t-il plusieurs types de surdouement ?

-  Comment interpréter les résultats quantitatifs ?

 

  La rédaction de la suite est en cours, revenez nous voir dans quelques jours.

 

-  Qu'est-ce qu'un bilan psychologique complet.

-  Quelles sont les solutions préconisées en cas de surdouement.

-  Quels sont les problèmes qui peuvent se poser.

-  Autres sujets.


 

 

 

 

Qu'est ce que le "Quotient Intellectuel" ?

 

Comme son nom l'indique, le QI est un "quotient" , c'est-à-dire le résultat d'une division entre un nombre que l'on divise (ou le dividende) et le nombre par lequel on le divise (le diviseur).

Le QI est donc calculé en divisant l'  AGE  MENTAL  par l'âge réel.

Exemple : 4 ans d'âge mental pour un enfant de 4 ans, donnera le chiffre 1.

 

Cependant, si l'âge réel est plus élevé que l'âge mental, le résultat obtenu sera inférieur à zéro, raison pour laquelle on multiplie le résultat par 100.

 

Le QI d'un enfant de 4 ans ayant 4 ans d'âge mental, sera donc égal à 100 et son QI sera considéré comme "moyen", cad "normal".

Si ce même enfant a  2 ans d'âge mental, il aura 50 de QI et sera dans la zone de la déficience intellectuelle ; enfin, s'il a 6 ans d'âge mental, il aura 150 de QI est sera surdoué.

 

En faisant ce genre de calcul, un enfant peut avoir 200 de QI, voire plus ; mais cela n'est valide que si l'intelligence progressait de façon uniforme, ce qui n'est pas le cas. Voir à ce sujet comment évoluent les connaissances et les aptitudes intellectuelles d'une personne dans le paragraphe suivant.

 

 

 

Haut de la page


 

 

Qu'est ce que l' "Age Mental" et comment évolue-t-il ?

 

Si un enfant de 4 ans sait faire ce que la majorité des enfants du même âge savent faire 

(par exemple : répéter 3 chiffres à l'endroit, répéter 10 syllabes, copier un carré, etc.),

et pas au-delà, on dira qu'il a 4 ans d'âge mental.

 

Chez les enfants jusqu'à 15 ou 16 ans, l'âge mental (comme la taille et le poids), évoluent

rapidement, avec des différences significatives de trois mois en trois mois.

Le calcul du "vrai" Quotient Intellectuel n'est donc valide que durant cette période. 

 

Pour ce faire on utilise des tests d'intelligence que l'on dit "génétique", cad comparant les 

vitesses de croissance  de l'intelligence (comme la Nouvelle Echelle Métrique de l'Intelligence

ou NEMI ), plutôt que des tests dits de "QI" ,comme la WPPSI, la WISC et la WAIS, qui en fait 

ne calculent nullement un QI, mais situe les résultats (Indice de Compréhension Verbale  ou 

Indice d'Organisation Perceptive) d'une personne (quel que soit son âge) sur une courbe de 

Gauss, en comparaison avec les résultats bruts d'environ 1000 personnes du même âge, à 3 mois près, jusquà 16 ans, puis de 1an en 1 an à partir de 16 ans, et enfin tous les

4 ans à partir de 20 ans.

 

On constate que pour toutes les épreuves d'intelligence, la courbe d'évolution s'infléchit nettement à partir de 9 ou 10 ans Par la suite, et pour toutes les épreuves d'intelligence, verbales ou non verbales, on observe une stagnation des capacités après 16 ou 17 ans, puis une baisse progressive à partir de 30 ou 35 ans.


 

 

Haut de la page


 

Qu'est ce qu'un enfant dit  " intellectuellement précoce " ?

 

La courbe d'évolution de l'intelligence est à peu près symétrique à la courbe de poids, cad qu'elle évolue très rapidement durant l'enfance (jusqu'à 10 ans environ), puis elle progresse 

moins rapidement par la suite.

 

Un enfant à l'intelligence dite "précoce" est donc celui dont la courbe d'évolution de l'intelligence 

est très supérieure à la moyenne, cad qu'il atteindra un certain stade de compétences ou de 

connaissances, ou encore d' âge mental  beaucoup plus vite que la moyenne des enfants du 

même âge ; alors qu'un enfant déficient intellectuel aura quant à lui le profil le plus bas, pour 

plafonner au maximum à l'âge mental de 9 ans.

 

Cependant, comme l'intelligence cesse d'évoluer quantitativement à partir d'environ 16 ans,

il devient très vite impossible, voire stupide, de parler de "précocité intellectuelle" au-delà de 

l'école primaire.

 

Il faut donc utiliser d'autres tests par la suite, qui vont situer l'enfant sur une courbe de Gauss, 

en comparant ses résultats à 1000 enfants du même âge, à trois mois près (voir paragraphe 

précédent), raison pour laquelle il est plus justifié de parler de "surdouement", mot utilisé par :

Rémy Chauvin (Les surdoués. Paris : Stock, 1975) 

pour illustrer le fait que la personne se situe au-delà de deux écart-types par rapport à la 

moyenne.

 

Mais on peut aussi passer d'un note brute à ce type de test à un âge mental, en regardant 

quel âge ont les enfants qui, en moyenne, ont les mêmes résultats bruts.

 

Haut de la page


 

 

 

 

 

-   Qu'est ce qu'une personne dite " surdouée " ?

 

Plusieurs possibilités existent :

 

 

-  En l'absence de tests standardisés (que seuls des psychologues possèdent et peuvent 

interpréter correctement. Se méfier ++ des tests de QI sur internet), ce sont les signes 

cliniques qui vont orienter ou confirmer le diagnostic.

 

 

-   Avec des tests dits "génétiques"  , le surdouement correspond à un "vrai quotient

intellectuel" supérieur ou égal à 130.

 

 

-   Avec des tests donnant un "indice de compréhension verbale" (comme la W ISC ou la 

WAIS), si la personne obtient des notes standard globales à plus de 2 écart type par rapport 

la moyenne (cad 130 ou plus à ce type de tests).  

 

 

-   Si aux tests évoqués plus haut, la personne obtient une note standard de 15 ou plus à 

l'épreuve de "Compréhension", parfois confirmée par une note également excellente à 

l'épreuve de "Similitudes" ; même si toutes les autres épreuves sont dans la moyenne ou 

au-dessous de la moyenne, y compris aux "Cubes".

 

Une note particulièrement  basse à l'épreuve de "Symboles" peut aussi être un indice de 

surdouement, car cette épreuve est tellement stupide, dénuée d'intérêt et faisant appel à la

vitesse et à la performance, qu'elle déstabilise ou ennuie les personnes surdouées.

 

 

-  Si à des épreuves que j'appelle "non verbales" (comme les APM, SPM et CPM des Matrices de Raven) la personne obtient un résultat très supérieur à la moyenne ou très en avance par

rapport à son âge réel.

 

Haut de la page


 

-  Existe-t-il plusieurs types de surdouement ?

 

Oui,  bien évidemment. Celui dont on parle le plus souvent est le surdouement intellectuel, 

qu'il soit verbal ou non verbal, et qui n'a rien à voir avec la réussite scolaire ou les

performances de la mémoire..

 

 

Le surdouement est dans la très grande majorité des cas verbal, cad que la personne

maîtrise plus tôt  que la moyenne le langage, voire la lecture, ainsi que toutes les connaissances 

pouvant être acquises ou transmises verbalement.

 

 

Le surdouement que j'appelle "non verbal" est celui qui permet de résoudre beaucoup plus vite 

que la moyenne des exercices abstraits de logique, avec un matériel visuel fait de dominos ou 

de différentes séries géométriques. Ce surdouement s'accompagne souvent de compétences

en mathématiques, informatique, etc.

 

 

Si la personne est très douée en non verbal mais moyennement, voire très peu douée en 

verbal, on parle alors de dysharmonie.

 

 

Cependant il existe beaucoup d'autres types de surdouements que notre culture scolaire occidentale néglige totalement : le surdouement musical, artistique, gestuel, manuel, social, etc.

 

 

Haut de la page


La rédaction de la suite est en cours, revenez nous voir dans quelques jours.


 

-  Comment interpréter les résultats quantitatifs ?

 

 

 

Haut de la page


Qu'est-ce que l'HEMDR ?
Comment se déroule une séance ? A qui s'adresse cette technique ?


  Texte en cours d'élaboration
[

Existe-t-il plusieurs types de surdouement ?

 

Oui, bien évidemment. Celui dont on parle le plus souvent est le surdouement intellectuel,  qu'il soit verbal ou non verbal qu'il soit verbal ou non verbal, et qui n'a rien à voir avec la réussite scolaire ou les performances de la mémoire 'EMDR,

 

 

acronyme anglais signifiant Eye Movement Desensitization and Reprocessing, que l'on peut traduire par " Retraitement et Désensibilisation par Mouvement Oculaire ", est une technique psychothérapique conçue à la fin des années 1980, en Californie, par Francine Shapiro. On en parle depuis quelques mois en France en raison de l'impact du best seller Guérir de David Servan-Schreiber, psychiatre, qui décrit cette technique. C'est lui également qui a mis en place en France l'Institut de formation EMDR où il forme des psychiatres et des psychologues ayant déjà une expérience de la psychothérapie de plus de trois ans.


Philippe MADESCLAIRE  -  Psychologue - Psychothérapeute à Orléans, 22 rue Saint Etienne  et concepteur de ces sites.

Haut de la page