surdouement-orleans.com

   psychotherapeute-orleans.fr

 

  PRESTATIONS

 

  Bilans,  Tests,  QI  et  Thérapies

 Difficultés scolaires et apprentissage

   Surdouement  :  définitions

 

AUTRES  SITES

  Sites  sur  le  surdouement

  Site :  psychotherapeute-orleans.fr

  Site :  psychologue-orleans.fr

 


 


 


 


 

 

Présentation

Caractéristiques des personnes surdouées

Définitions : Quotient Intellectuel, surdouement

Y a-t-il un droit pour les enfants surdoués ? Bibliographie et documentation

Etat de la recherche, articles et rapports

ACCUEIL

 

 

 

Fichiers consultables sous format pdf ou doc 

(désolé ! pour des raisons techniques, ces fichiers ne plus consultables pour l'instant)

 

 


" Il faut remarquer que très peu de recherches scientifiques ont été conduites en France sur la population “ précoce ” ou “ surdouée ” alors que ce même thème fait l’objet d’une production beaucoup plus abondante dans l’espace anglophone, en particulier dans les revues.

Ainsi, les bases de données relèvent des milliers de références sur les travaux publiés en Amérique du Nord et en Grande-Bretagne. En revanche, nous n’avons pu recueillir que quelques dizaines de titres d’articles ou d’ouvrages réalisés par des scientifiques français."

" En France, la rareté des travaux scientifiques sur ce sujet constitue une difficulté majeure. Si quelques départements universitaires ont manifesté un certain intérêt pour la précocité ou les enfants à haut potentiel (Bordeaux II, Lille III …), le nombre de thèses réalisées sur ce sujet est très faible (cinq recensées à cette date) et aucune équipe ne s’est, pour l’instant, à notre connaissance, constituée autour de cet axe de recherche.

Il faut aussi observer que les nombreux travaux produits depuis plusieurs décennies en France sur la réussite scolaire n’ont que très rarement pris en compte les cas exceptionnels (potentialités ou résultats hors du commun). En conséquence, nous ne disposons pas d’observations suffisamment larges et fiables sur la situation des élèves à fort quotient intellectuel dans le contexte éducatif français."

 

(Extrait du rapport Delaubier)

 


 




L’hypersensibilité des enfants surdoués

©Philippe Gouillou - http://www.evopsy.com/article10.html

 

Abstract

:

Une étude [1] des Dr. Judy Dunn (Kings College London) et Alexandra L. Cutting (University of Reading, UK) a trouvé que  les enfants de 5 ans en avance intellectuellement et émotionnellement, sont plus sensibles aux critiques, et plus profondément atteints par elles.

Date

:

jeudi 10 octobre 2002

Domaines

:

URL

:

http://www.evopsy.com/article10.html

 

L’étude a été faite sur 141 enfants en première année d’école (âge moyen : 5,13 ans), dont 113 avaient eu leur niveau de cognition sociale évalué l’année d’avant.

Une corrélation a été trouvée entre la sensibilité aux critiques et le niveau de cognition sociale de l’année précédente (surtout), et avec celui de cette année là.

Bref une confirmation de plus que surdouement et hypersensibiité sont liés dès un très jeune âge.

 

  1.  

 

Haut de la Page


 

Etude TNS Sofres / Fractales

site internet :  http://www.tns-sofres.com/presse_communique.php?id=258

 

 

Dans le cadre de son IIIème Congrès 2004 [1], l’association Fractales a souhaité effectuer un état des lieux sur le parcours en France des familles d’enfants surdoués et de leurs enfants.

L’objectif principal était de recueillir des informations sur le mode et la qualité de vie des enfants, le diagnostic de précocité (QI ≥ 125) et les attentes en matière de scolarité.

 

Une enquête nationale a été menée par TNS SOFRES auprès de 186 foyers adhérents de l’association Fractales et d’un échantillon témoin TNS Sofres composé de 206 foyers sélectionnés selon les mêmes critères que ceux des foyers de l’association.

 

Les résultats de l’enquête ont apporté quelques enseignements surprenants, que voici :

 

 

Les enfants surdoués et leur famille rencontrent, très tôt, des difficultés au quotidien :

 

81% des enfants surdoués ont connu des phases difficiles, (38% en moyenne dans l’échantillon témoin) . Ces phases difficiles se manifestent à de nombreux niveaux :

 

-  Troubles du comportement à la maison : 69% chez les surdoués, (contre 48% en moyenne).

 

-  Troubles du sommeil : 50% des surdoués, (25% en moyenne).

 

-  Troubles du comportement alimentaire : 24% des surdoués, (vs 11% en moyenne).

 

-   Des problèmes de socialisation : 50% des enfants surdoués souffrent d’un rejet de la part de leurs camarade (vs 8% en moyenne).

 

Scolarité :

 

  • 57% des enfants surdoués sont en avance d’une ou plusieurs classes,  et pour 45% d’entre eux, le premier saut s’est effectué dès la maternelle.

     

  • L’étude démontre que les difficultés (comportementales, scolaires…) apparaissent majoritairement en primaire (71%),  mais également beaucoup en maternelle (61%), alors que certains affirment que c'est au collège que les problèmes apparaissent.

     

  • Ainsi, et tout à fait paradoxalement, 32% de enfants surdoués sont en échec scolaire. Pratiquement comme les enfants témoins (40%), et  8% des enfants surdoués sont carrément déscolarisés !

     

  • Lorsque les enseignants sont avertis par les parents du surdouement des enfants, seul un tiers d'entre eux réagit de manière positive,  et cela malgré une démarche ouverte et pro-active des familles.

     

  • Les familles d’enfants surdoués recherchent essentiellement des solutions au sein de l’école publique, car seuls  8% ont inscrit leur enfant dans un établissement « spécialisé ».

     

  • 3% des enfants surdoués ont tenté de se suicider (aucun dans l’échantillon témoin).

 

 

Démarche de détection du surdouement :

Les parents et les proches sont décisionnaires dans 58% des cas,

Les professionnels de santé et de la petite enfance sont à l’origine du test dans seulement 15% des cas.

Les enseignants dans seulement 11% des cas.

 

Compte tenu des difficultés comportementales, d’insertion scolaire, que rencontrent les enfants surdoués, il semble impératif aujourd’hui de mettre tous les moyens en œuvre pour détecter au plus tôt un enfant surdoué, et l’accompagner en prenant en compte ses spécificités.

 

 

Haut de la Page



Si vous souhaitiez avoir plus d'informations sur les  bilans psychologiques et psychométriques

cliquez sur les liens suivants  : "  psychotherapeute-orleans.fr  "  et "  psychologue-orleans.fr  "  ou madesclaire.fr   qui vous méneront sur les site consacrés à mes prestations.

 

Si vous supposez que votre enfant est surdoué et que vous vouliez qu'ils passent des  tests de QI

vous pouvez appeler au  :    02.34.59.66.48

 

Philippe MADESCLAIRE  -  Psychologue - Psychothérapeute,  22 rue Saint Etienne,   45000  ORLEANS.

A très  bientôt.

 

Haut de la Page